Publications

Le châtiment de clara. Guy Saint-Jean Éditeur. ISBN-13: 9782897582890, 2017.

Isa. L’île des exclus. Guy Saint-Jean Éditeur. ISBN-13: 9782894557273, 2014.

Marie Major. Pocket. ISBN: 9782226223027, 2013.

Marie Major (Réédition). France Loisirs. ISBN-13: 9782298045963, 2011.

Robertine Barry. On l’appelait Monsieur. Éditions Trois-Pistoles. ISBN-13: 9782895832287, 2011.

Robertine Barry. La femme nouvelle. Éditions Trois-Pistoles. ISBN-13: 9782895832188, 2010.

Marie Major (Réédition). Guy Saint-Jean Éditeur. ISBN: 2894552149, 2008.

Marie Major (Réédition). Québec Loisirs. ISBN-13: 9782894308837, 2008.

Marie Major. Guy Saint-Jean Éditeur. ISBN: 2894552149, 2006.

Médecins et sages-femmes. Éditions Québec Amérique. ISBN: 2890377164, 1993.

Le châtiment de clara

Couvertude de Clara

Extrait du communiqué de presse : « Le châtiment de Clara » par Sergine Desjardins. Avec la rigueur et le talent qu’on lui connaît (Marie Major, Isa) Sergine Desjardins nous plonge dans la France du XVIIe siècle avec un tel réalisme qu’on s’y croirait. Une histoire d’inégalité hommes/femmes qui démontre tout le chemin parcouru depuis et ce qu’il reste à faire…

Paris, 8 août 1688. Clara de Longueville, bourgeoise et épouse d’un réputé chirurgien, est victime d’un viol. Lorsqu’elle se réveille le lendemain de l’incident, elle ne se souvient de rien. Puis, les souvenirs ressurgissent par bribes, intolérables, et tardent à révéler à Clara la conclusion de l’événement en semant un doute horrible dans son esprit : a-t-elle tué son agresseur ? Autour de ce mystère qui se résorbera douloureusement, d’autres drames surgissent… Lorsque le bourreau devient la victime et que la victime se voit ostracisée, jugée et condamnée, Clara craindra de perdre tout ce qui lui tient le plus à cœur : son mari, sa famille, ses amis, sa dignité et même… son fils. Un roman magistral et émouvant sur un sujet d’actualité. » Guy Saint-Jean éditeur.

Isa

Couvertude de Isa 1 Couvertude de Isa 2

Communiqué de presse: L’auteure du populaire et primé Marie Major offre un nouveau récit mettant en lumière un pan peu connu de notre histoire. Ainsi, avec la série Isa, Sergine Desjardins transporte les lecteurs en 1844, sur l’île de Sheldrake, où sont déportés des malades dont les symptômes sèment la terreur au Nouveau-Brunswick. Arrachés à leurs familles, ils se retrouvent dépourvus de soins adéquats et laissés dans des conditions misérables…

C’est ainsi qu’Isabelle, fille de Charlotte et de Gus, sera séquestrée, car on la suspecte d’avoir elle aussi développé la lèpre. Malheureusement, cette erreur médicale aura des conséquences pour tous les membres de cette famille. Et surtout, comment survivre quand on a 13 ans, qu’on est entourée de malades et qu’on se retrouve seule au monde, responsable de son propre destin dans un lieu oublié et sans ressources?

Premier tome d’un diptyque historique prenant, L’île des exclus tiendra les lecteurs en haleine du début à la fin puisque profondément attachés à Isa, ils la suivront dans son dangereux et injuste périple sur l’île des horreurs.

Cadette d’une famille de treize enfants, Sergine Desjardins a passé son enfance sur une ferme, au Cap-à-la-Baleine, à l’Est de Matane. Elle vit désormais à Rimouski et se consacre à l’écriture et aux conférences qu’elle donne aux quatre coins du Québec. Son roman précédent, Marie Major, s’est vendu à plusieurs milliers d’exemplaires. On lui doit aussi la biographie de Robertine Barry.

Robertine Barry

Couvertude de Robertine Barry

Couvertude de Robertine Barry

Robertine Barry, la femme nouvelle. L’expression Femme nouvelle désignait, à l’époque, les femmes qui étudiaient dans des universités où qui, à l’instar de Robertine Barry, refusaient de se soumettre aux normes sociales, défendaient les droits des femmes bec et ongles et prenaient leur place dans des domaines jusque-là réservés aux hommes. “Les femmes nouvelles, écrivit Jean-Claude Bologne dans Histoire du célibat et des célibataires, ne se contentent plus de seconds rôles, elles veulent courir le monde, aimer à leur guise. Admirées par certains, vilipendées par d’autres, rien ne leur fut facile. Car la liberté est un chemin solitaire.”

Robertine Barry a été la soeur d’amitié d’Émile Nelligan, (son amante affirment certains), la marraine littéraire d’Olivar Asselin et a été un modèle pour bien des femmes qui hésitaient à s’aventurer en-dehors de la sphère privée où on les confinait. Coïncidence : Marie Major et Robertine Barry sont toutes deux nées un 26 février…

Communiqué de presse: Victor-Lévy Beaulieu, directeur des Éditions Trois-Pistoles, est heureux d’annoncer la parution de Robertine Barry, premier volet d’une biographie en deux tomes signée Sergine Desjardins, auteure du roman historique Marie Major sacré best-seller au Québec. Fruit d’un travail de recherche minutieux et bellement écrit, ce livre-hommage marque le centième anniversaire du décès de la journaliste et éditrice Robertine Barry, femme de conviction et d’action, première femme journaliste du Canada français, pionnière de la défense des droits des femmes.

Née à L’Isle-Verte au Bas-Saint-Laurent en 1863 et décédée à Montréal en 1910, Robertine Barry a entamé sa carrière de journaliste en 1891 lorsqu’elle s’est jointe à l’équipe du journal La Patrie. Sous le pseudonyme de Françoise, elle signa pendant près de dix ans une chronique hebdomadaire intitulée Chronique du lundi, ouvrant la voie au journalisme féminin. En 1902, elle fondait une revue bimensuelle, le Journal de Françoise, qui fut l’une de ses plus grandes réalisations.

Dans Robertine Barry, l’auteure Sergine Desjardins nous fait partager la vie de cette femme résolument moderne, indépendante et hautement respectée qui défendit avec une conviction inébranlable la justice sociale et les droits des femmes, qui a grandement contribué à la diffusion de la littérature québécoise et qui a été une source d’inspiration pour plusieurs générations de femmes engagées. L’auteure nous entraîne sur les chemins qui ont marqué la vie de cette grande dame, de L’Isle-Verte où elle est née jusqu’à Montréal en passant par Trois-Pistoles et Les Escoumins où elle a résidé. Une histoire de vie qui se lit comme un grand roman tant est captivante la destinée de Robertine Barry.

Robertine Barry de Sergine Desjardins, premier volet d’une biographie en deux tomes, est un ouvrage de 424 pages.

Marie Major

Couvertude de Marie Major Couvertude de Marie Major (Pocket)

Communiqué de presse: Libertinage, meurtre, procès, emprisonnement, injustice; une histoire qui a tout des romans policiers modernes mais qui se veut plutôt le récit captivant d’une Fille du roi en Nouvelle-France, trahie par son mari et tenue responsable, par les bien-pensants du XVIIe siècle, de l’amour coupable de ce dernier.

Marie Major, jeune bourgeoise instruite de Normandie, se retrouve parmi les jeunes Françaises envoyées en Nouvelle-France, les Filles du roi, pour peupler les terres du roi Louis XIV. À peine arrivée dans ce nouveau monde, elle devient l’épouse d’Antoine Roy dit Desjardins, jeune soldat du régiment de Carignan. Même s’il s’agit d’un mariage de raison, les deux jeunes gens entretiennent une relation harmonieuse. Quelques années plus tard, en voyage à Ville-Marie, Antoine s’éprend de la femme de son logeur et se laisse tenter par sa beauté. Le mari trompé, alerté par les ragots des voisins, surprend les amants et, sous l’emprise de la colère, assassine le fautif.

Celle qui sera le plus sévèrement punie du crime des amants, c’est Marie, la veuve de l’homme assassiné. Femme assoiffée de liberté et de savoir, elle verra sa réputation saccagée par l’histoire odieuse entourant la mort de son mari.

Sergine Desjardins raconte l’histoire captivante de son ancêtre, une femme fascinante qui a vécu tant bien que mal avecles injustices de son époque, dans une Nouvelle-France rude et barbare, empreinte de légendes amérindiennes et de mythes religieux.

Les lecteurs et lectrices de Marie Major me demandent souvent si Alphonse Desjardins est le seul illustre descendant de Marie Major. La réponse est non. Il y a aussi:

  • René Lévesque, journaliste et premier ministre du Québec de 1976 à 1985.

  • Dorimène Desjardins, co-fondatrice, avec son époux Alphonse Desjardins, des Caisses Populaires Desjardins.

  • Rosalie Jetté, (1794-1864), la fondatrice de la première maternité montréalaise, l’Hospice de Sainte-Pélagie, mieux connue sous le nom de Miséricorde. Cette maternité était la seule à accueillir les filles-mères.

  • Éva Bouchard, qui a inspiré le livre Maria Chapdelaine.

  • L’auteur-compositeur-interprète Rock Voisine.

  • La mezzo-soprano de réputation internationale Michèle Losier.

  • La journaliste Aline Desjardins.

  • Mario Dumont. Animateur de télévision et ex-politicien.

  • L’écrivaine India Desjardins.

  • Gina Desjardins, la geek la plus en vogue en nouvelles technologies.

  • L’auteure-compositeure-interprète Coeur de Pirate (Béatrice Martin).

  • Le comédien et humoriste Jici Lauzon.